Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

lundi 25 janvier 2016

Gilbert Martineau à Sainte-Hélène

Gilbert Martineau est l'auteur de nombreux ouvrages sur Napoléon, sa famille et Sainte-Hélène. voici une petite biographie et quelques photographies de lui.

Gilbert Martineau entre 1957 et 1967 à Longwood
Gilbert en 1968 achetant des vis dans le DIY de l'époque, Thorpe

Gilbert Martineau entre 1957 et 1967 à Longwood
Gilbert dans les jardins de Longwood en 1958




Gilbert Martineau entre 1957 et 1967 à Longwood
trois photographies de Gilbert devant les appartements de fonctions du conservateur à Longwood
Gilbert Martineau entre 1957 et 1967 à Longwood

Gilbert Martineau entre 1957 et 1967 à Longwood




Gilbert, Roger Martineau est né le 26 juillet 1918 à Rochefort-sur-mer. Il est mort à La Rochelle le 23 août 1995. Il était à Londres en 1939 lors de la déclaration de guerre. En 1940, il rejoint la France libre. En Angleterre, il servira à bord d’un sous-marin anglais puis comme interprète. En 1943, il est envoyé en Mauritanie, à la base navale de Port-Etienne (aujourd’hui Nouadhibou). 

Il terminera la guerre comme enseigne de vaisseau. 

En 1945, il demande sa mise en disponibilité. Directeur de publication aux Éditions Nagel de 1949 à 1953, il fréquente les salons parisiens notamment celui de Rosemonde Gérard dont il était le secrétaire administratif et de son fils Maurice Rostand, il est l’ami de Serge Lifar, redevenu en 1947 maître de ballet à l’Opéra de Paris[1], il côtoie aussi Jean-Paul Sartre, Jean Cocteau, le Prince Félix Youssoupoff. Rappelé sous les drapeaux, de 1954 à 1955, il sert de nouveau dans la Marine Nationale à la base aéronavale d’Aspretto, en Corse, en qualité de « chef des services généraux et opérations ».

Il arrive à Sainte-Hélène en 1957.

Jean-Paul Kauffmann[2] a brossé un portrait de l’homme qui est devenu, en 1986, mon père adoptif. Il m’a même appris certains épisodes de sa carrière que j’ignorais.



Gilbert Martineau en 1990


Gilbert, un an avant sa mort en 1995
Gilbert, un an avant sa mort en 1995






[1] Serge Lifar était à partir de 1947 (et jusqu’en 1958) Premier danseur étoile, chorégraphe, maître de ballet et professeur au Théâtre national de l’Opéra. Fondateur et directeur de l’Institut chorégraphique de l’Opéra : professeur-conférencier.


[2] Jean-Paul Kauffmann, La chambre noire de Longwood, La Table Ronde, Paris, 1997 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire