Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

dimanche 18 octobre 2015

SAINTE-HELENE

Sainte-Hélène : 17 km X 10 km ; 3 800 habitants – 20.000 Héléniens immigrés au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et aux USA.
Sainte-Hélène était inhabitée lorsque le navigateur portugais, João da Nova, débarqua à l'emplacement actuel de Jamestown, le 21 mai 1502
Capitale : JAMESTOWN
Aéroport prévu en mai 2016
Actuellement : liaison par RMS St Helena à partir de UK via Ténériffe- Ascension- Le Cap
Gouverneur : Mr. Mark CAPES.




SAINTE-HÉLÈNE, un aperçu historique.
Quinze millions d’années de silence avant que les hommes ne prennent pied sur cette terre, quinze millions d’années de silence depuis que deux bouleversements volcaniques ont créé, et fait émerger l'île de 122 km2, quinze millions d’années de lente érosion. Perdue au milieu des flots – à 1850 Km des côtes africaines de l’Angola et à 3 500 Km du Brésil – la nouvelle terre est soumise pendant des millénaires au polissage des vents réguliers, au ruissellement de la pluie qui la façonnent, arrondissent les sommets et lui donnent l'aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. Le sol, jailli tout fumant de l'onde avec ses arêtes vives, se change en un mol étalement de croupes aplaties et noirâtres et sur le roc vierge vont croître, fougères géantes, arbres grêles et herbes coriaces. Quinze millions d’années depuis qu’elle a émergé et cinq cents ans seulement depuis sa découverte en l502 par le navigateur portugais João da Nova. Occupée et abandonnée tour à tour par les Portugais et les Hollandais, Sainte-Hélène, est finalement utilisée, à partir de 1651, par les Britanniques qui la concèdent à l’Honorable Compagnie des Indes orientales anglaises dix ans plus tard. Elle est à la fois très petite - 40 à 45 kilomètres de pourtour, ce qui représente à peu près la superficie de Paris – et très accidentée. En plus de quinze endroits, son altitude dépasse 500 mètres, et le plus haut sommet, le pic de Diane, atteint 820 mètres. Ses côtes sont inaccessibles, sauf par la petite rade de Jamestown, une bourgade de quelques milliers d'habitants qui en constitue la seule agglomération[1].


[1] Extrait du texte rédigé en 2005 pour Sainte-Hélène, île de Mémoire, livre publié chez Fayard. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire