Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

dimanche 14 février 2016

Pièces de monnaie 1821 "Sainte-hélène"

Pour les numismates, la pièce « one Half Penny » en bronze frappée localement par « Solomon, Dickson and Taylor » et utilisée à Sainte-Hélène à partir de 1821 (mais immédiatement retirée de la circulation car frappée illégalement) est de loin la plus convoitée.

 


En effet, en 1821, Saul Solomon avait édité 70,560 jetons de cuivre valant chacun un sou (Half-Penny en anglais) mais uniquement « Payable à Sainte-Hélène » par Solomon, Dickson et Taylor (ces deux derniers noms étant ceux de ses partenaires londoniens). 


Ces pièces "Solomon..." totalement illégales ont obligé l’East India Company à éditer la même année une série de pièces identiques mais ayant cours légal. Ces dernières pièces qui portaient les armes de l’East India Company ont servi de monnaie locale jusqu'à ce que la Couronne britannique prenne possession de l'île en 1836. 



Ces pièces sont conservées par des collectionneurs qui toutefois préfèrent celles illégalement éditées par Solomon. On en trouve encore assez souvent aujourd’hui en se promenant à Sainte-Hélène et elles peuvent facilement être vendues cent euros chacune alors que celles légales éditées par l’East India Company valent à peu près la moitié de cette valeur, ce qui n’est toutefois pas négligeable.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire