Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

vendredi 1 avril 2016

un gouverneur à Paris, Mark CAPES

   
photographies prises à l'occasion du départ du Gouverneur Mark CAPES et de son épouse, Tamara. 



LETTRE EXPRESS du site NAPOLEON.ORG : un gouverneur à Paris (n. 796, 1-7 avril 2016)

UN GOUVERNEUR À PARIS
Ce n'est pas tous les jours qu'un gouverneur de Sainte-Hélène se rend à Paris. La semaine prochaine, le gouverneur sortant Mark Capes sera présent pour une série d'événements liés à l'exposition extra-ordinaire de meubles et de souvenirs historiques jamais vus en Europe, provenant des résidences de Napoléon au temps de son exil à Sainte-Hélène, de 1815 à 1821. Le programme officiel de cette semaine de visite, aboutissement idéal du projet lancé il y a cinq ans pour restaurer Longwood House, comprend une visite au ministère des Affaires étrangères et l'inauguration de l'exposition à l'hôtel des Invalides. Cette visite, ainsi que l'ouverture de l'aéroport à Sainte-Hélène et l'instauration d'un véritable partenariat franco-britannique sur l'île, concrétise la nouvelle énergie déployée pour la préservation du patrimoine napoléonien et pour susciter l'intérêt des contemporains pour l'île. Le gouverneur Capes clôturera sa visite en France en se rendant à la maison natale de l'Empereur à Ajaccio : la boucle de l'épopée napoléonienne sera ainsi bouclée.
Il y a cent quatre-vingt-quatre ans, l'infâme gouverneur Hudson Lowe était agressé dans une rue de Londres par le fils de l'un des proches de Napoléon à Longwood, Emmanuel Pons Dieudonné de la Cases, fils d'Emmanuel ; trois ans plus tard, ce gouverneur aurait prétendument pris sa revanche sur le Français dans une ruelle sombre de la banlieue de Paris.
Les temps ont changé, et pour le mieux !
Vive l'histoire et vive l'Entente cordiale !

Peter Hicks
Chargé d'affaires internationales de la Fondation Napoléon 
 







            






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire