Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

Présentation des domaines nationaux de Sainte-Hélène

samedi 16 juillet 2016

Les 3 premiers "touristes" et un aéroport désespérément vide

De notre ami Pascal Sean Laparliere, ce résumé très pertinent pour comprendre pourquoi l'aéroport de Sainte-Hélène demeure désespérément vide.



Les 3 premiers "touristes" à arriver par les airs se sont posés le 13 juillet sur l'île à bord d'un avion ... privé! L'histoire retiendra avec cette étrange vidéo, très Sainte-Hélène dans l'esprit avec un environnement quasi désert, que ces premiers touristes sont belges et passionnés de philatélie (ils ont postés plusieurs milliers de cartes postales au tranquille bureau de poste de Jamestown!), pour cette escale de seulement 48h!


L'occasion d'un point sur l'aéroport qui est formellement ouvert, mais pour l'instant aux seuls avions privés et évacuations médicales (2 déjà). L'annonce cette semaine de la prolongation des voyages du RMS ST Helena jusqu'en juillet 2017 jette un peu plus le doute sur l'ouverture commerciale en ligne régulière. Malgré rumeurs et conjectures, il a toujours été connu que ce serait un aéroport difficile avec des conditions pratiquement unique au monde, combinant long rayon d'action, piste courte et météo incertaine, sans aéroport de dégagement à proximité (Ascension est à 1200 Km et la côte africaine à + de 2000 km). 




L'hypothèse optimiste est que l'analyse statistiques des vents en cours montrera qu'un changement de procédure (approche plus rapide en descente) ou de créneau horaire plus favorable du régime des vents dans la journée ou la nuit, ou encore une inversion de la piste avec une approche par le Sud (mais avec un risque de vent arrière pour les connaisseurs, qui allonge la distance d'atterrissage) permettra l'utilisation du 737-800 de Comair (et autres). Néanmoins tous les visiteurs de l'île, depuis Las Cases (malgré sa tendance à noircir le tableau, aurons constatés que les vents du Sud-Est sont réguliers et forts sur la côte au vent de l'île ...

Une autre hypothèse est un changement d'avion, plus petit, mais le cahier des charges ne donne pas beaucoup de candidats possibles en avions commerciaux (hors avions d'affaires) avec ces critères de long rayon d'action et courte piste, sans compter la pertinence économique (maintenance et tarifs des billets). Une certitude est que ce dossier alternatif sera long à monter.




Enfin l'allongement de la piste cernée par les falaises ne semble pas réaliste, au delà de quelques dizaines de mètres gagnés sur des marges de sécurité.

En résumé au vu de la complexité, ce retard d'ouverture pour être regrettable en particulier pour les nombreux entrepreneurs locaux qui ont fait le pari du développement du tourisme (y compris pour les Domaines Nationaux de Sainte-Hélène prêts à recevoir les visiteurs) et malgré l'impatience générale, dont moi, restons optimiste et nul doute qu'une solution sera trouvée dans les prochains mois. So wait and see! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire