mardi 19 décembre 2017

MÉMORIAL DE SAINTE-HÉLÈNE. LE MANUSCRIT ORIGINAL RETROUVÉ

J'ai achevé la lecture du MÉMORIAL DE SAINTE-HÉLÈNE. LE MANUSCRIT ORIGINAL RETROUVÉ de Las cases (édition Peter Hicks, François Houdecek, Thierry Lentz, et Chantal Prevot).




Pour moi, cette édition est celle dont on ne peut que se servir quand on s’intéresse à Sainte-Hélène. L'histoire napoléonienne dans son ensemble a perdu un puits de références, de citations de Napoléon mais les spécialistes de Sainte-Hélène y trouveront des pépites. Tout dans des détails. Et dieu sait comme j'ai adoré l'édition du Mémorial annotée par le Professeur Dunan. 

Cette édition est tout ce que l’amateur historiographe que je suis devenu adore.

J’ai repris mes travaux sur les Lowe Papers et tombe sur un rapport du major Gorrequer, le secrétaire particulier de Sir Hudson qui me fait sourire. 
 Dès 1819, lorsque Gorrequer prit connaissance des premiers écrits de las Cases (ceux publiés à Londres en 1818) avant qu'ils ne soient réédités sous le nom de "Mémorial" cinq ans plus tard, il résuma ce qu’il pensait de la prose de Las Cases :

« L'ensemble de la publication du comte de Las Cases (si elle est réellement de lui) est une œuvre si méprisable, que ses plaintes et ses lamentations, en tant qu'elles me concernent, me sont choses parfaitement indifférentes.
Pour ce qui regarde les assertions sur le Cap et la manière dont il y a été traité, je sais qu'elles sont si absolument et si impudemment fausses, que ce n'est pas trop de présumer qu'il n'y a pas un seul mot de vrai dans tout le livre»

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage
Pour préserver et promouvoir la mémoire de Napoléon à Sainte-Hélène