dimanche 18 novembre 2018

Longwood House, polyorama vers 1850

Un amoureux du cinéma avec qui je discutais sur les représentations que les cinéastes avaient faites de Longwood House, m'a indiqué l'existence de ce polyorama circa 1850 !!! Elle fait partie de la collection de François BINÉTRUY


LONG-WOOD ( ST HELENE ) - HABITATION DE NAPOLEON



PLAQUE de POLYORAMA vers 1850

LONG-WOOD ( ST HELENE ) - HABITATION DE NAPOLEON

Il s'agit de la plus petite taille de polyorama 9.8 x 14.3 cm .

samedi 17 novembre 2018

"Si j’y étais resté [en Égypte], je serais à présent empereur d’Orient."


Et sur le chemin du retour de la vallée du Tombeau,  j’ai rencontré une très charmante dame (je n'ai malheureusement pas retenu son nom) qui me dit être ravie de pouvoir passer quelques jours de plus sur l’île à cause des vents trop forts pour les avions.

Elle m’explique la raison de son séjour à Sainte Hélène : faire des recherches sur le sultan Tipû Sâhib et les tentatives de jonction avec l'Inde sous  Bonaparte puis sous Napoléon…



Ce nom « Tipû Sâhib[1] » ne m’était pas inconnu. Je l’avais rencontré lorsque j’ai rédigé le volume 1 de ma série « l’écueil d’un empire » et connaissais donc le lien qu’il y avait entre Sainte Hélène, Tipû Sâhib et Napoléon. Ce sultan indien et l’Inde avait été le premier sujet de discussion qu’eut Napoléon avec le Gouverneur de Sainte Hélène, Mark Wilks à bord du HMS Northumberland.

Mais le lien entre Tipû Sâhib et Napoléon qu’avait retenu ma visiteuse était encore plus ténu. Il s’agissait d’un livre que Napoléon avait dans sa bibliothèque de Sainte Hélène et qui avait été publié en 1800 par un autre Gouverneur de Sainte Hélène, Alexandre Beatson.



Sur le même sujet, Napoléon dira même vingt jours plus tard, le 5 novembre,  au général Gourgaud  «  Si j’y étais resté [en Egypte], je serais à présent empereur d’Orient. ».



[1] Lire dans la correspondance de Napoléon publée par la Fondation Napoléon la lettre n° 4167 adressée à TIPPOO-SAHIB [Tipû Sâhib] depuis son Quartier général au Caire, le 6 pluviôse an VII [25 janvier 1799]


Vents inhabituels et très forts


Ce matin, suite aux vents très forts qui balayent toute l’île depuis trois jours maintenant, je me suis rendu à Longwood pour constater l’importance des dégâts occasionnés aux toitures. 
Heureusement, nous n’avons « que » des longueurs de plomb qui se sont décrochées et des faîtages endommagés.
Comme l’avion qui devait arriver aujourd’hui a été retardé à mardi, nous pourrons exécuter les réparations lundi sans faire prendre de risque aux visiteurs de se prendre un morceau de plomb ou d’ardoise dans la figure.


J’en ai profité pour aussi voir si dans le domaine de la Tombe il y avait des arbres tombés… rien de d’inquiétant.   J’ai même eu droit à un rayon de soleil !



dimanche 11 novembre 2018

Commémoration du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale

Ce matin, à Sainte Hélène,  sous le soleil des tropiques, nous avons rendu hommage aux victimes de la Première guerre mondiale en commémorant l’armistice du 11 novembre 1918. À cette occasion, j’ai eu l’honneur d’être invité par Son Excellence, Gouverneure de Sainte Hélène à prendre part à la cérémonie organisée autour du cénotaphe du bord de mer et sur la place d’armes de Jamestown, devant le Parlement.   



Sur la photo, sous l'ombre des jacarandas, Son Excellence la Gouverneure, accompagnée du chef de police, M. David Lynch, du très révérend Dr Thabo Cecil Makgoba, du très révérend Stephen Molopi Diseko, du très révérend Allan John Kannemeyer, de Mgr Dale Bowers et de M. Michel Dancoisne-Martineau, s'est dirigée vers les marches du palais de justice pour assister au défilé des contingents.

Cet après-midi, le Vénérable Dale Bowers MBE, archidiacre de Sainte-Hélène sera consacré et intronisé évêque-élu du diocèse de l’île.


Ce sera malheureusement la dernière cérémonie du 11 novembre à laquelle j'assisterai avec Son Excellence la Gouverneure Lisa Honan qui quittera sa position l'année prochaine.



vendredi 9 novembre 2018

Déjà en 1932, les touristes...



Une lectrice assidue de ce blog m’a demandé à quand remonte l’intérêt des autorités locales et des Héléniens à nos domaines nationaux et pour leur importance pour le développement touristique de l’île…

Je n’ai encore rien trouvé avant 1932… cet avis à la population était placardé dans toute l'île. 

   

vendredi 2 novembre 2018

Visite de l'île en uniforme des Chasseurs à pied de la Garde Impériale




Grace à la générosité, la gentillesse et la disponibilité de toute l’équipe de l’Office du Tourisme de Sainte Hélène, accompagnés (et photographiés) par Grace Richards, Melissa Fowler et Merrill Joshua (alias Napoléon), Pierre-Baptiste Schmitt-Cadet, Gérard Nam et Joseph Piccoli (alias Chantecler, Cadet et La Source), vêtus des uniformes des Chasseurs à pied de la Garde Impériale, ont pu tour à tour découvrir…












... le pic de Diane


où il purent rencontrer l'équipe en charge de la conservation de cette réserve naturelle










... Hutt's Gate



... Alarm House



avec une pause à la distillerie...

... Longwood Gate




... Horse Point





... Sandy Bay






... le cimetière des Boers




... la Maison du Grand-maréchal Bertrand


devenue aujourd’hui un restaurant et une maison d’hôtes où ils purent apprécier l'hospitalité et la cuisine en compagnie de Merrill Joshua qui avait revêtu une fois de plus l'uniforme de Napoléon, et (de gauche à droite) de Robert Midwinter (directeur de ESH), Christine Scipio-O’Dean (Conseillère des affaires économiques et de l'éducation), Melissa Fowler (tourisme office) et à droite de la photo, Jennifer Ratcliffe (Professeur de français de l'île).



Encore un grand merci à toute l’équipe de Enterprise St. Helena et de l’office du tourisme de Sainte Hélène  

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage
Pour préserver et promouvoir la mémoire de Napoléon à Sainte-Hélène