lundi 10 décembre 2018

Travaux d'entretien à la bibliothèque de Napoléon


Dans le parcours de la visite de la Maison de Longwood, la dernière des pièces réservées à l’Empereur est la bibliothèque. C’est une belle salle de vingt-sept mètres carrés, soit six mètres sur quatre mètres cinquante, mais c’est aussi la plus humide de la maison, car exposée sud-est, elle est sans cesse soumise au vent et à la pluie.

Sous l'effet de l'humidité les plâtres tombaient par plaques


Et pourtant, cette pièce malsaine fut le moteur de ce que Thierry Lentz nomme la « fabrique historique » qu’était devenu Longwood House.
Travaux d'entretien entrepris durant la saison humide 2018

Lorsque Napoléon apprit  la nouvelle de son exil à Sainte Hélène, il interrogea Las Cases : « Que pourrons-nous faire dans ce lieu perdu ? ». Il s’entendit répondre : « Sire, nous vivrons du passé ; il y a de quoi nous satisfaire. Ne jouissons-nous pas de la vie de César, de celle d’Alexandre ? Nous posséderons mieux, vous vous relirez, Sire ! ». Et le captif de l’Europe d’acquiescer : « Eh bien ! nous écrirons nos Mémoires. Oui, il faut travailler ; le travail aussi est la faux du temps. Après tout, on doit remplir ses destinées ; c’est aussi ma grande doctrine. Eh bien ! que les miennes s’accomplissent ! »[1].
À Longwood, comme de coutume, il organisait, contrôlait et décidait tout. « Pendant plus de cinq ans, il allait être la tête et à la tête d’une véritable « entreprise » agissant dans deux directions : la transmission de sa parole (œuvre dans laquelle allaient exceller Las Cases et, à un niveau moindre, les autres mémorialistes) et l’intervention directe dans l’écriture (et la réécriture) de l’histoire avec les Mémoires. Pour cette seconde production, celle qui nous intéresse ici, il ne ménagea ni son temps, ni ses collaborateurs. Même s’il quitta la France sans la documentation qu’il avait demandée à son bibliothécaire, il parvint à s’en constituer une suffisamment fournie pour fonder ses dictées sur des matériaux solides. »[2]


                Malheureusement, nous n’avons pas encore les moyens financiers de rendre à cette pièce son aspect de 1821. Toutefois, nous nous sommes employés cette année à refaire les plâtres et lui donner un aspect digne et respectueux des décors contemporain (choix des couleurs, des matériaux etc…)



[1] Mémorial de Sainte-Hélène, 2-3 août 1815.
[2] Mémoires de Napoléon : La campagne d'Italie 1796-1797 - édition présentée par Thierry Lentz - éditions Tallandier, 2010


Sir Hudson Lowe... le grand brûlé de Sainte-Hélène


Et voilà, je viens de signer le "bon à tirer" du volume 11 (le cinquième réalisé) de la série consacrée à Napoléon et Sainte-Hélène. Il s'agit de celui entièrement consacré au Gouverneur-geôlier de Napoléon. Il devrait être présenté à la vente en boutique à Sainte-Hélène fin mars 2019

Sir Hudson Lowe avait fait une très bonne carrière militaire en tirant son épingle du jeu dans les quartiers généraux alliés et, en annonçant triomphalement la nouvelle de l’abdication et de la nomination de Napoléon comme souverain de l’île d’Elbe, il joua un rôle clé en Belgique en tant qu’officier de liaison des forces alliées avant l’arrivée de Wellington en 1815. Pour un garçon anglo-irlandais issu de la classe ouvrière, son anoblissement et sa nomination au titre de gouverneur de Sainte-Hélène pendant la captivité de Napoléon ont été le point culminant d’une carrière aussi brillante qu’exceptionnelle ! Mais Sainte Hélène et Napoléon changèrent non seulement sa vie, mais aussi sa place dans l’histoire.


Il y brûla sa réputation alors qu’« il fut l’occasion plus que la cause de la triste fin de Napoléon ».

Cet ouvrage a été réalisé à l’occasion de l’exposition "Sir Hudson Lowe" qui sera présentée au mois d'avril 2019 dans les murs mêmes de Plantation House, sa résidence à Sainte Hélène qui est encore celle des gouverneurs de l'île.

Toutes les photographies de Plantation House ont été prises par « St Helena Phantom View »


Les quatre autres volumes déjà faits sont en vente à la boutique de Longwood ou par correspondance. 


dimanche 9 décembre 2018

La mythique et légendaire "Randonnée Napoléon"


Découvrir Sainte Hélène à pied en deux ou trois jours

- En cinq ou six excursions de 15 à 25 kilomètres chacune, en privilégiant les sentiers pédestres à travers les forêts, les vallées et les montagnes, découvrir Sainte Hélène à pied en deux ou trois jours. En utilisant Sainte Hélène et son histoire napoléonienne comme fil conducteur, découvrir avec Michel Dancoisne-Martineau d’autres aspects de l’île comme son histoire coloniale, la richesse et la diversité de ses paysages, de sa flore endémique mais aussi une végétation témoin d’un passé maritime sur la route de la Chine, du Sri Lanka, de l’Inde, de l’Afrique australe et du Brésil.


Premier parcours = 17 kms (dont 12 en sentiers et cinq en routes goudronnées peu fréquentées).    En partant du Pavillon des Briars un peu après 07h00, gravir la route de Peak Hill (Barnes Road) pour rejoindre l’observatoire de l’astronome Edmund Halley par Brown Hill.  Découvrir les légendes napoléoniennes en descendant et longeant la vallée du Pêcheur (Fisher’s Valley) pour finir cette première randonnée en visitant Longwood House.

Second parcours = 30 kms (dont 22 en sentiers et huit en routes goudronnées peu fréquentées).   : Après le repas à Longwood, découvrir l’emplacement du camp militaire qui devint plus tard celui des prisonniers Boers installés sur le plateau de Deadwood. Descendre dans la vallée de muriers (Mulberry Gut) en longeant les restes des murs d’enceinte du plateau de Longwood qui servirent de limites à l’emprisonnement de Napoléon pour aller jusqu’à la batterie militaire de Gregory où la légende napoléonienne laissa aussi son empreinte.
Revenir ensuite vers Longwood en se dirigeant vers la forêt des Gommiers (aujourd’hui baptisée Millénium Forest) avec possibilité de pousser jusqu’à Horse Point pour admirer le paysage qui imposa la représentation mythique de Napoléon sur un rocher. Puis descendre par le sud vers la vallée du Pêcheur pour remonter vers Levelwood en empruntant  le sentier sur les cimes de Bonefire Ridge.
En reprenant le récit des légendes napoléoniennes avec celles liées à Miss Mason, en passant par Teutonic Hall et Warbro, pour finir la journée en visitant la Tombe de Napoléon et soit :
-          camper sur le site au cottage Torbett. (Les infrastructures du camping ne sont pas encore établies mais devraient pouvoir l’être dans les mois à venir)  
-          Ou regagner Jamestown par Alarm House d’où le canon annonça la mort de Napoléon. 

Troisième parcours = 42km (dont 34km en sentiers et 8km en routes goudronnées peu fréquentées. En partant de la Tombe, reprendre la route jusqu’à Teutonic, gravir la chaîne des pics Cuckhold, Actéon et Diane avec les réservoirs creusés pour alimenter Longwood en eau durant l’exil, redescendre vers Sandy Bay, Saint-Paul’s Plantation House, Scotland, Rosemary Plain et retour en ville.



Tous ces parcours peuvent bien entendu être répartis sur un nombre de journées correspondant aux souhaits  des randonneurs. 
Tous ces déplacements sur l’île sont aisément aménageables selon les conditions climatiques ou physiques des participants. 

Pour les conditions et tarifs, consulter la page "informations pratiques"


mercredi 5 décembre 2018

NOUVEAU GOUVERNEUR ANNONCÉ


LE DR PHILIP RUSHBROOK SUCCÉDERA À LISA HONAN EN MAI 2019 COMME GOUVERNEUR DE ST HELENA, ASCENSION ET TRISTAN DA CUNHA





NEW GOVERNOR ANNOUNCED
DR PHILIP RUSHBROOK TO SUCCEED LISA HONAN IN MAY 2019 AS GOVERNOR OF ST HELENA, ASCENSION AND TRISTAN DA CUNHA
Dr Rushbrook (photo attached) will be taking up his appointment in St Helena on Saturday, 4 May 2019, accompanied by his wife, Janis. He will be the 66th Governor and the first to arrive by air at St Helena airport to assume his post. As soon as is practicable during 2019, he is also aiming to undertake his first visits to Ascension Island and Tristan da Cunha.
On his appointment, Dr Rushbrook said:
“I am honoured and excited to be coming to St Helena, Ascension and Tristan da Cunha at this unique period in the islands’ histories. I recognise it is a time of lasting change as well as one of some uncertainty. I look forward to working closely with the governments and communities in St Helena, Ascension and Tristan da Cunha to build a confident view of the future for the islands’ inhabitants, to make the most of the economic prospects available, and to safeguard their unique characters and natural beauty.
“On St Helena, I intend to support the government and the island to make the most of the possibilities offered by the airport, an emergent business sector, and the much anticipated arrival of the fibre-optic broadband cable.
“On Ascension I plan to assist the administration in clarifying the island’s future direction, whilst taking a particular interest in getting the runway and infrastructure improvements completed as swiftly as possible.
“On Tristan da Cunha, maintaining international market access post-Brexit for its top-quality fishing, and helping to deliver a Marine Protected Area that ensures livelihoods and protects the unique ecosystem, will both be high on my agenda with the island administration.”
Reflecting on her three years as Governor of St Helena, Ascension and Tristan da Cunha, Governor Honan added:
“I have really enjoyed my time living on St Helena and dealing with the territories of St Helena, Ascension and Tristan da Cunha. It has been a life changing experience for me in so many ways, both professionally and personally. And for each of the territories, I have been privileged to see them move forward in different ways and face the inevitable challenges of their remoteness with resolve, pragmatism, and flexibility. I have made some amazing friendships and met some incredibly committed people. I wholeheartedly wish each and every person in the three territories a successful future.”
Councillor Christine Scipio, on behalf of Executive Council, concluded:
“On behalf of St Helena I would like to thank and congratulate Governor Honan for her most distinguished service as Governor of St Helena. We offer her and her husband Dave our affectionate good wishes for a happy but less hectic time in the period ahead.
“It gives me great pleasure to welcome Dr Philip Rushbrook as the new Governor of St Helena, Ascension and Tristan da Cunha. Myself and my fellow Elected Members look forward to working together to create a community of harmony, prosperity, and progress.”
#StHelena #NewGovernor

SHG
4 December 2018

samedi 1 décembre 2018

Prix du Jury de la Fondation Napoléon 2018

Le livre que nous avions mentionné le 2 juillet dernier vient de recevoir le Prix du Jury de la Fondation Napoléon 2018

Toutes nos félicitations à son auteur qui a Sainte-Hélène très à cœur et pour son soutien. 



Communiqué de la Fondation Napoléon : 


Jean Mendelson, Sainte-Hélène 2015Portaparole
Jusqu’à l’inauguration de son aéroport, le 14 octobre 2017, l’île de Sainte-Hélène, perdue dans l’océan Atlantique, n’était reliée au monde que par voie maritime – ce qui supposait une navigation d’au moins cinq jours depuis l’Afrique du Sud.
L’ambassadeur Jean Mendelson, envoyé deux ans auparavant dans l’île pour signer avec le gouvernement local un accord sur les Domaines français de Sainte-Hélène, raconte cette dernière mission par mer, qui coïncide avec le bicentenaire de l’arrivée de Napoléon, tout en imaginant la vie du prisonnier et en situant le personnage dans les débats politiques contemporains.
L’émotion que provoquent naturellement les lieux chargés d’histoire est, à Sainte-Hélène, décuplée par l’extrême isolement de l’île et Mendelson, loin de récuser cette émotion, se laisse conduire par l’épopée chantée par Victor Hugo. Au-delà de la légende ou du parti pris, il examine les raisons de la vivacité des débats sur la Révolution et l’Empire dans lesquels prennent racine nombre d’aspects de la France contemporaine. Robespierre et Napoléon, avec leurs fulgurances comme leurs fautes – et parfois leurs crimes -, ne demeurent-ils pas les personnages les plus clivants de notre histoire, déclenchant toujours, deux siècles plus tard, haine ou adulation, critique systématique ou admiration sans borne ?
L’atmosphère est émouvante, parfois bouleversante. Les deux petits lits de campagne, qui sont installés dans le cabinet de travail du prisonnier et dans le salon où il recevait ses invités et où il est mort, suscitent une sorte de paralysie – en réalité les originaux sont aux Invalides et à Bois-Préau, mais qu’importe ? Dans les derniers jours, le malade avait été transporté dans le salon, la pièce la plus éclairée, et c’est ici que, le 5 mai 1821, « à six heures moins onze minutes du soir, au milieu des vents, de la pluie et du fracas des flots, Bonaparte rendit à Dieu le plus puissant souffle de vie qui jamais anima argile humaine », écrira Chateaubriand dans ses Mémoires d’Outre-Tombe. Le lendemain son corps, recouvert de l’uniforme de colonel de la Garde, a été placé dans le cabinet où la population de Sainte-Hélène, qui dans sa grande majorité ne l’avait jamais vu, a défilé, ainsi que les officiels civils et militaires britanniques et les commissaires des puissances alliées.
Jean Mendelson fut ambassadeur, et directeur des Archives diplomatiques (2006-2010).

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage

Visitez le site de la "Charity" (Fondation de droit local) Saint Helena Napoleonic Heritage
Pour préserver et promouvoir la mémoire de Napoléon à Sainte-Hélène